Méline Darsck

auteure

d'histoires érotiques

_________________

 

 

. . . . . . . .

 

Romans

 

Entre janvier et juillet 2018 est sorti ma trilogie, en littérature érotique

dans la collection Indescente chez Evidence Editions

 

Pour les acheter, cherchez-les ou commandez-les à votre libraire préféré.

Pour les recevoir avec un Marque-Page et une dédicaces ou simplement en savoir plus, contactez-moi.

 

Laisse-moi te résister

Tome 1 . . . . . . . . . . . . . sorti le 20 janvier 2018

 

Résumé

Enzo Costa, célibataire endurci, refuse d’inclure une femme dans sa vie. Attirant et magnétique, il fait fantasmer Zoé comme jamais elle n’a fantasmé un homme.

L’attirance l’un envers l’autre aura raison d’eux, mais sera de courte durée.

Enzo posera ses conditions : du sexe sans attache ! Elle acceptera tout, du moment qu’elle passe un moment avec lui.

Ce qu’elle ne sait pas, c’est que cela ne lui offre pas l’exclusivité de partager la couette du bel Enzo.

 

Extrait

Ça allait trop vite, il fallait que je le calme... sinon je n’allais jamais m’éclater. Et je n’avais pas vraiment envie d’un petit coup rapide contre un mur.

J’imaginais que ce n’était pas très confortable et... je ne savais pas trop comment faire ! Le lit, je connaissais !

 

Elle lâcha ma main et s’éloigna pour retirer les coussins qui recouvraient son lit. Une maniaque ? Je n’en revenais pas. Je m’approchai d’elle rapidement et lui arrachai sa robe. Elle cria de surprise. Je retirai tout aussi rapidement mon pull, débraguettai mon pantalon, le virant aussi vite que possible. Je la gardai fermement près de moi et lui murmurai :

— Je ne suis pas venu te faire l’amour plan-plan... ça va être intense, fort, violent... les coussins vont tous être virés du lit... mais pas avec douceur. Tu es prête ?

 

J’étais pantelante... sa voix rauque, excitée, son membre qui dépassait de son caleçon, ma robe qui avait volé si vite que je n’avais rien senti... si ce n’est un souffle.

J’étais en soutien-gorge, et culotte – heureusement assortis – debout devant lui, inerte et excitée. Lui me regardait différemment.

 

Laisse-moi t'oublier

Tome 2 . . . . . . . . . . . . . sorti le 5 mai 2018

 

Résumé

Zoé et Enzo vivent une passion réciproque pendant quelques mois, de façon épisodique. Elle en souffre, mais sait que leur relation ne sera jamais fondée sur la fidélité. Le prouve les multiples conquêtes qu’Enzo collectionnent et qui causera la fin de leur histoire. Tandis qu’il essaiera d’oublier sa belle architecte, elle, fière de sa décision, tentera de nouvelles expériences dans les bras de Max.

 

Extrait

Je suivis son regard et m’effondrai. Je restai inerte de longues secondes, regardant Zoé s’avancer en nous souriant. Ses talons hauts claquaient sur les pavés, ses jambes fines et bronzées étaient simplement parfaites. Sa jupe était si courte, je comprenais l’impatience de Nicolas. Le haut était plus sage, un chemisier, mais ouvert et noué sur la taille. Elle était… somptueuse de simplicité. Non… Pas beaucoup ne lui faisaient de l’ombre finalement.


Elle s’approcha plus encore. Ses cheveux ondulaient autour de son visage. Ses lèvres qu’elle écarta légèrement pour prononcer son salut étaient rosées comme j’aimais. Elle souleva ses lunettes de soleil et je restai fasciné par ses yeux. Ils avaient raison, les mecs, j’avais oublié.

 

Enzo ! Même si c’était toujours aussi douloureux de le voir sans vraiment le regarder, de lui parler sans lui susurrer mes envies et de le toucher sans le sentir contre mon corps, j’étais heureuse de le voir. En plus, il semblait apprécier ma tenue. Je l’avais mise pour lui.

Laisse-moi vivre

Tome 3 . . . . . . . . . . . sorti le 14 juillet 2018

 

Résumé

 

Un hôtel doit être rénové à Lyon. Zoé sera l’architecte de cet énorme chantier. Quand elle entre dans les locaux de l’entreprise Moretti, elle doit faire face au passé.

Enzo est l’entrepreneur avec qui elle va devoir travailler.

Immédiatement, les émotions les déstabilisent. Comment concilier le quotidien et cette passion qui est toujours présente ? Toujours plus forte ?

 

Extrait

 

J’ouvris les yeux et me noyais dans les siens. Il se pencha vers moi, et ses mots susurrés à l’oreille me firent frissonner jusqu’à la pointe de mes cheveux :


— J’aime bien ton petit jeu, mais laisse-moi juste deux ou trois répliques.


Incapable de prononcer un mot, je gloussai à peine. Les syllabes restèrent bloquées dans ma gorge. Je ne respirais plus. Il allait me toucher et je me consumerais sur place. Me liquéfier ! Je sentis mon ventre se contracter, mes narines happer son odeur, ma bouche s’impatienter.

 

Respectez le travail de l'auteure -- Ne recopiez rien sans mon autorisation au préalable. Merci.